SAUVEGARDE DE LA LIGNE NICE - BREIL-CUNEO

Publié le par CONTES AVENIR

train ter invit

COMMUNIQUE DE Christophe CERAGIOLI Candidat à l’élection Communautaire de la CCPP tête de liste du Rassemblement de l’Olivier.

 

Christophe CERAGIOLI  soutient l’association des Amis du Rail  et co-appelle les Élus, les Populations, les Associations, à venir nombreux au vaste rassemblement unitaire en gare de Drap Cantaron le samedi 8 mars 2014 à 10h 30 pour renseigner et faire pression pour le rétablissement des TER sur la ligne Nice Breil Tende.

 

La position de Christophe CERAGIOLI :

 

L’élu de Contes originaire du côté de sa mère de Moulinet dans la haute Bévéra  sait de quoi il parle ; il utilise régulièrement la ligne. Il comprend le désarroi dans lequel se trouve les personnes de toutes générations  dans l’obligation de visites hôpital, maison de retraite  ou de par leurs activités, professionnelles ou d’élève/étudiant de se déplacer sur la ligne depuis les 15 décembre et 8 février (en rappel la mise à 40km/h de la section Breil Tende et fermeture de la ligne Nice Breil pour la suite).

 

1/ LES CARS DE SUBSTITUTIONS DOIVENT CALQUER  DES ROTATIONS SUR LES HORAIRES  DES TER.

Il y a urgence à mettre en place, de façon provisoire jusqu’au rétablissement de la ligne ferrée, d’entente avec la Région et le Conseil Général, la Métropole, la Ville de Nice des solutions ‘humaines’ de transport pour améliorer les déplacements des citoyens des vallées des Paillons, Bévèra, Roya. Il s’agit d’une volonté politique d’une part pour organiser les moyens nécessaires aux déplacements des citoyens.

 

Durant ces circonstances exceptionnelles, les autorités organisatrices de transport d’entente doivent faire preuve de solidarité envers tous les citoyens et permettre à ceux qui n’ont plus la possibilité d’utiliser les TER d’avoir accès avec un titre SNCF aux autres moyens de transport routiers et tram jusqu’à Nice.

 

2/ À SITUATION FERROVIAIRE EXCEPTIONNELLE, MESURES EXCEPTIONNELLES

SNCF et RFF doivent mettre en œuvre des mesures exceptionnelles pour satisfaire leur mission de service public.

 

A/ - Une Europe en marche ! Passage des autorails via Breil/Roya > Vintimille

A quelques semaines des élections européennes nous devons montrer l’exemple car des solutions existent ! L’autorail AGC (avec attelage de secours) est tracté à vide par une loco diésel italienne au départ de la gare de Breil avec éventuellement un agent du matériel français apte à intervenir si besoin sur ce matériel jusqu’à Vintimille. A Vintimille, l’autorail est pris en charge par le personnel SNCF pour se rendre à la maintenance. Cette solution évite l’emploi d’un pilote italien et d’un conducteur français sur la ligne italienne et s’affranchit ainsi du système de sécurité italien.

 

B/ - Un plan B existe ! Passage des autorails via Nice St Roch lors de la 1ère mise en sécurité.

La SNCF, lorsque les premières conditions de sécurité sont remplies mais ne permettant pas le passager des usagers, pourrait très bien acheminer à vide les autorails sortant de l’atelier de maintenance, poussés par une rame de wagons vides. Cette rame d’une longueur de 200 m (12 wagons) correspondant aux limites de sécurité imposées par l’éboulement, constituée en queue d’une locomotive de pousse, et, en tête de cette rame l’autorail vide. Dans la zone sûre un conducteur et un agent de train pourrait récupérer l’autorail vide ayant dégagé la zone dangereuse.

Évolution à effectuer en dehors des heures de desserte.

Publié dans Economie

Commenter cet article